Législation sur l'assurance obseque – Ooreka – Assurance obseque tarif

Vous trouverez ici toutes les informations utiles ainsi que nos formulaires de demande de devis. Comparez et économisez !

L'assurance obsèques est née du 15 novembre 1887, loi sur la liberté des funérailles.

Modifié par la loi du 21 février 1996, il prévoit que toute personne peut réglementer les conditions de ses funérailles.

D'autres lois régissent les contrats d'assurance obsèques: t

  • la loi de 1995 qui les situe dans le contexte de l'assurance-vie;
  • loi du 9 décembre 2004 prévoyant une meilleure protection des abonnés et de leurs motivateurs.

Assurance obsèques: législation sur l'assurance-vie

Depuis 1995, les exploitants de pompes funèbres ne peuvent pas garder une somme d'argent au nom d'un client dans l'attente de son décès pour organiser leurs obsèques.

Décret n ° 95-653 du 9 mai 1995, un nouveau cadre législatif pour les formules de financement des obsèques, en créant deux types de contrats, placés sous assurance-vie:

Meilleure protection des souscripteurs de cette assurance

Les contrats d’assurance obsèques sont régis par la loi Sweat (ou loi de simplification) du 9 décembre 2004.

En vertu de cette législation, tous les contrats conclus à partir du 11 décembre 2004 doivent: t

  • préciser toutes les prestations garanties et toutes les prestations non couvertes;
  • de garantir au signataire de modifier le mode d'inhumation, le cas échéant, la nature de son enterrement, les services choisis, le bénéficiaire désigné et la société funéraire d'organiser ses funérailles.

Assurance obsèques: transparence financière

La législation sur les contrats d’assurance obsèques requiert une réelle transparence financière pour protéger la défense bénéficiaire:

  • le contrat doit indiquer clairement si tous les services souscrits sont couverts par la somme assurée, quelle que soit la hausse de prix des opérateurs de pompes funèbres: t
    • l'inflation de leurs prix est beaucoup plus élevée que la rémunération en capital de l'assurance obsèques;
    • dans de nombreux cas:
      • les proches doivent mettre la main dans la poche (coût supplémentaire);
      • soit l’annulation, soit l’abaissement de la qualité des opérateurs de pompes funèbres: ils ne respectent pas l’engagement pris envers le défunt.
    • le contrat doit indiquer si les proches peuvent payer un supplément;
    • d'autre part, il doit indiquer si les supporters peuvent récupérer tout montant restant sur le capital après déduction des frais de funérailles.

Cérémonie civile ainsi qu’à religieuse, inhumation ainsi qu’à crémation, participation à l’achat d’une concession et pourquoi pas d’un monument funéraire, c’est à vous de sélectionner relativement à vos souhaits et convictions.
« Protéger sa en lui évitant de payer ses funérailles », c’est l’argument majeur des organismes qui commercialisent des contrats obsèques. En effet, ce type de contrat donne l’opportunité de provisionner un capital qui servira à couvrir les frais d’obsèques le imminent venu. En plus de la douleur liée au décès, la n’a pas à supporter ces dépense de laquelle le montant n’est pas négligeable : en moyenne 3 500 euros.
Le capital amassé peut soulager à financer entre autres le cercueil, la cérémonie, le toilettage et la préparation du corps, le transport du défunt, la pierre tombale, cependant aussi les faire-part, le creusement de la fosse et la concession – il est à dire la parcelle de terrain loué en un particulier à la mairie pour enterrer le défunt. Certaines entreprises funéraires proposent même des coups de main secondaires tel que l’aide aux démarches administratives et juridiques, le rapatriement du corps et le financement du voyage des proches jusqu’au lieu de l’inhumation. Dans tous cas, garanties apportées doivent être strictement précisées.

Législation sur l'assurance obseque – Ooreka – Assurance obseque tarif
4.9 (98%) 32 votes