Il n'y a pas de nouvelle taxe sur l'assurance vie … maintenant – Contrat assurance vie

Contenus et formulaires en assurance vie

Cet allégement est susceptible d'atténuer de nombreuses personnes avec une police d'assurance-vie. Selon les informations publiées ce matin par RTL, le gouvernement était sur le point d'introduire une mesure visant à renforcer la fiscalité de l'assurance-vie pour " tencourager les Français à vider leurs comptes"et donc nier l'argent dans une économie réelle, dans les actions financières des entreprises et dans les actions boursières.

Interrogé sur la question lors de la réunion du Conseil des ministres, le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner, était très faux. Christophe Castaner a demandé à ce qu'il rende cette information fermement déclarée: "Non, la réponse est non. " "Il n'y a pas de décision de ce genre aujourd'hui"il a dit.

Darmanin confirme qu'un impôt uniforme sauvera l'assurance vie

L’ensemble du débat porte sur l’imposition des contrats d’assurance vie lorsque les gains réalisés par le contrat sont rachetés. Le gouvernement souhaite introduire un taux d’imposition unique sur les produits financiers, appelé prélèvement à taux unique (UFP) ou taxe forfaitaire. À 30%, le PFU remplacerait le taux d'imposition actuellement appliqué aux revenus du capital. Selon lui, le gouvernement n'appliquerait pas cette taxe aux carnets A, plans d'épargne et contrats d'assurance vie de moins de 150 000 euros.

Gérald Darmanin, ministre des Comptes publics, a réitéré cette volonté dans le cadre de l'université d'été du Medef le mercredi 30 août. Lors de la spécification du projet taxe forfaitaire et en disant "Dans cette UFP, il y aura aussi des cotisations sociales, type CSG, donc 30% inclus."alors il a confirmé"aucune assurance-vie de moins de 150 000 euros ne sera soumise à cetteLes contrats d'impôt sur la vie d'une valeur supérieure à 150 000 euros devraient s'inquiéter de l'impôt, mais de 3% de tous les contrats, comme Bercy le dit via Twitter.

Imposition actuelle sur l'assurance vie

En deçà de ce seuil, les contrats d'assurance vie conserveront donc leur imposition actuelle, qui ne concerne que les plus-values ​​(intérêts gagnés par le contrat et retirés par son titulaire). Par conséquent, le preneur d'assurance peut choisir d'inclure les retraits dans sa déclaration de revenus ou de choisir le montant forfaitaire forfaitaire, dont le taux varie en fonction de la durée du contrat.

  • Au cours des quatre premières années, le taux de PFL est de 35%
  • De 4 à 8 ans, il passe à 15%
  • Après 8 ans, les plus-values ​​du contrat sont exonérées d'impôt jusqu'à 4 600 euros par an (9 200 euros pour les couples co-financés). En outre, le taux de 7,5% est soumis à la PFL.

À ces taux d’imposition, il faut ajouter 15,5% des cotisations sociales prélevées sur les rachats, quel que soit le moment où ils sont effectués. Après 8 ans, l’impôt maximal sur le bénéfice de l’assurance vie est de 23%, ce qui explique pourquoi cet impôt n’a pas été bien accueilli par les titulaires de contrat.

| Lire aussi ISF: comme le veut Bruno Le Maire, la réforme entrera en vigueur à partir de 2018

Par conséquent, seules les plus-values ​​imposées sur les contrats d'assurance vie sont imposées, le capital n'est pas taxé, même si le contrat est entièrement racheté. D'autre part, le capital de l'assurance-vie des contreparties est inclus dans le calcul du patrimoine du contribuable soumis à l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF). Mais ici aussi, le gouvernement procède à une réforme majeure de l’impôt sur les successions, qui veut créer un impôt foncier (IFI). Le capital d'une police d'assurance-vie ne serait pas inclus dans le calcul de cette taxe.

>> Lire aussi Quoi qu'il arrive, il y aura plus de taxe sur l'assurance vie en 2018

(avec Reuters)

C’est le placement préféré des Français. Ce support capitaliste donne l’opportunité de s’instaurer un capital sur le long terme : pour la retraite ou bien à l’effet de préparer un projet. L’assurance vie présente beaucoup de avantages tel que une taxe allégée, une transmission du capital rassérénée ou bien le règlement d’une rente.
Après ouverture du contrat pendant un règlement initial, il est envisageable d’effectuer des versements, réguliers ainsi qu’à non, sans bornes de montant. Même s’il est fiscalement plus intéressant d’épargner pendant en or moins huit ans, vous avez le droit de clôturer votre contrat et pourquoi pas de réaliser des retraits à tout moment.
Quel que soit votre projet à court, moyen et pourquoi pas long terme, il est important de souscrire tôt plausible afin de prendre date et acquérir de l’ancienneté. Ainsi plus vite vous bénéficierez de la fisc avantageuse après 8 ans, pour aborder l’avenir sereinement.

Il n'y a pas de nouvelle taxe sur l'assurance vie … maintenant – Contrat assurance vie
4.9 (98%) 32 votes