L'assurance vie multimédia: comment ça marche? – Assurance vie et succession

Contenus et formulaires en assurance vie

Les contrats d’assurance-vie multiculturels étaient dominants sur le plan politique et médiatique à partir du dimanche 27 octobre 2013, lorsque Bernard Cazeneuve et Pierre Moscovici ont annoncé l’abandon de l’harmonisation générale du mode de calcul des prélèvements. sur les produits d'épargne. À l'avenir, seuls quelques-uns de ces célèbres contrats multi-supports s'inquiètent des nouvelles méthodes de soumission des cinq cotisations de sécurité sociale sur des produits d'investissement. La chance de trouver ou de rediriger ces contrats, qui ont retrouvé de nombreux Français ces derniers jours.

Assurance vie multimédia plutôt que monosupport

Un contrat d'assurance-vie est un contrat d'assurance-vie qui vous permet d'investir votre épargne sur plusieurs supports ou compartiments. Il diffère du compte ou du contrat monosupport, qui est entièrement investi dans un fonds en euros, le capital est garanti et disponible en permanence.

Dans le cadre d'un contrat multi-supports, le détenteur a la possibilité de répartir son épargne entre des fonds en euros et des fonds en unités de compte (UC), c'est-à-dire en répartissant son portefeuille entre des investissements sûrs et à faible rendement et des investissements plus risqués. mais plus efficace. Un compte multimédia peut contenir jusqu'à deux cent médias, en fonction de la profondeur de l'offre proposée par l'intermédiaire financier qui commercialise le contrat. Les derniers contrats vous permettent de choisir entre deux fonds dans un euro différent. Cela est particulièrement vrai dans le cas des contrats d'assurance vie vendus en ligne.

Unités de compte: méthode de diversification et de dynamisation

Les produits liés aux unités sont généralement des unités de fonds (SICAV ou OPCVM) qui permettent de diversifier un contrat sur la Bourse (fonds d'actions) ou sur des obligations, ces titres de créance publics ou de sociétés qu'il juge difficiles. vivre l'accès à un petit accusé.
Depuis les années 2000, l’offre UC Media s’est considérablement diversifiée: produits structurels, produits immobiliers (actions SCPI et / ou SCI), paniers d’obligations d’entreprise, trackers et même actions en direct.

Point commun entre tous ces médias: les montants investis ne sont pas garantis. Ces investissements peuvent être soumis à des fluctuations importantes à la hausse ou à la baisse, en particulier pour les fonds exposés aux marchés des actions.
> Brièvement Ces investissements sont soumis à des risques (parfois de volatilité, de risque de perte, de liquidité limitée) mais permettent une meilleure performance à long terme que dans des fonds en euros.

Gestion libre, profilage ou mandaté

Il existe trois façons de gérer une police d’assurance vie multi-actifs: t
gestion libre : vous gérez votre propre contrat. Mode d'administration des comptes réservés à vie. Il existe un formulaire qui découle de la gestion libre, la gestion libre est recommandée lorsque vous êtes en charge de vos décisions en fonction des suggestions du consultant que vous êtes libre de suivre ou non.

gestion du profilage : votre contrat est géré selon un profil de risque sélectionné lors de votre souscription. Vos investissements sont répartis sur une base fixe entre le support en euros et les unités de compte du contrat lors du paiement. Certains contrats ne prévoient pas de gestion de profilage. Pour ceux qui proposent ce mode de gestion, le nombre de profils varie d’un contrat à l’autre. Trois profils sont souvent recommandés: attentif, juste, dynamique ou abusif, du plus sûr au plus dangereux.
– gmandaté si vous déléguez la gestion de votre contrat à un responsable financier, plus flexible que dans la gestion de profilage, en échange de frais de gestion plus élevés.

Transfert d'arbitrage d'un média à un autre

Afin de tirer pleinement parti des différents supports fournis dans une police d'assurance vie, les assureurs vous permettent d'effectuer des transactions impliquant de modifier la répartition de votre contrat. Cette action s'appelle l'arbitrage. Il existe plusieurs types de médiation (simple, automatique, conditionnelle) gratuite ou payante en fonction du contrat. En règle générale, les contrats d'assurance-vie vendus sur Internet peuvent arbitrer autant que vous le souhaitez d'un support à l'autre.

Quatre bons transferts, ou comment passer d'un support homogène à plusieurs supports sans pénalités

Depuis 2005, votre contrat d'assurance vie à un support peut être converti en un contrat à plusieurs supports. La possibilité de cette transformation a été introduite avec l'amendement "Fourgous" de la loi britannique connu le 26 juillet 2005, en référence à son auteur, Jean-Michel Fourgous, ancien député Yvelines de son UMP. Ce transfert s'effectue en conservant la priorité fiscale du contrat, à savoir les avantages fiscaux liés à l'ancienneté du contrat.

Imposition égale des revenus entre pièces et supports multiples

Toutes les polices d'assurance-vie ouvertes depuis le 26 septembre 1997 sont soumises au même régime fiscal en cas de rachat: l'intégration des gains (intérêts, gains en capital) dans le revenu imposable pour le barème de l'impôt sur le revenu, à la demande, imposer un prélèvement (PFL). Le tarif PFL diminue à la date d’abonnement ou de l’abonnement:
– 35% en cas de rachat de la première à la quatrième année;
– 15% de la cinquième à la huitième année;
– 7,5% après huit ans d’une réduction annuelle de 4 600 ou 9 200 euros sur les revenus en fonction de la composition de l’impôt sur le revenu des ménages (célibataire ou couple).

C’est le investissement préféré des Français. Ce support capitaliste donne l’opportunité de se constituer un capital sur le long terme : pour la retraite ainsi qu’à en vue de préparer un projet. L’assurance vie présente de nombreux avantages tel que une impôt allégée, une transmission du capital rassérénée et pourquoi pas le règlement d’une rente.
Après ouverture du contrat parmi un règlement initial, il est possible d’effectuer des versements, réguliers ou bien non, sans bornes de montant. Même s’il est fiscalement plus intéressant d’épargner pendant or moins huit ans, vous avez le droit de clôturer votre contrat et pourquoi pas de réaliser des retraits à tout moment.
Quel que soit votre idée à court, moyen ou long terme, il sera important de souscrire tôt probable afin de prendre date et acquérir de l’ancienneté. Ainsi plus vite vous bénéficierez de la impôt avantageuse après 8 ans, pour aborder l’avenir sereinement.

L'assurance vie multimédia: comment ça marche? – Assurance vie et succession
4.9 (98%) 32 votes