Assurance-vie pour les petits-enfants? Voici comment bien faire les choses – Assurance vie comparatif

Contenus et formulaires en assurance vie

Posté le Mettre à jour le

Assurance-vie pour les petits-enfants? Voici comment bien faire les choses
Derek Feniger / EyeEm / Getty Images

L'assurance vie est la meilleure façon de faire profiter vos petits-enfants. Vous pouvez les récompenser en signant un contrat en leur nom avant même d'avoir atteint l'âge de la majorité et avez l'intention de différer le versement du capital quand il leur est très utile, c'est-à-dire dans leur vie. actif. Dans ce cas, il sera nécessaire de leur faire un don en espèces avec "accord auxiliaire", ce qui les obligera à investir ces fonds dans une assurance-vie. Sinon, vous pouvez en faire des bénéficiaires contractuels, mais ils ne reçoivent le capital que lorsque vous disparaissez.

Avantage du contrat: aucune taxe ne sera versée à l'administration fiscale à concurrence de 152 500 €

En désignant un petit-enfant en tant que bénéficiaire d'une assurance vie, vous pouvez envoyer jusqu'à 152 500 euros après le décès sans payer d'impôts. Autre atout de règlement: ne faisant pas partie de votre succession, il n'est pas soumis à la réserve pour enfants. Mais pour le laisser revenir: pour les paiements excédentaires, ils peuvent remplacer le contrat dans la succession.

>> Lire aussi – Assurances vie et patrimoine: comment choisir les bénéficiaires

Don à un contrat d'acte: vous pouvez choisir le contrat sur lequel l'argent sera placé

Cette opération suppose que vous offrez un cadeau en espèces à votre petit-enfant. Ce don sera accompagné d’un accord écrit stipulant la clause qui obligera le bénéficiaire à investir les montants versés en assurance vie (par prudence, il est préférable de choisir le contrat pour vous-même). Le don bénéficiera de la réduction de 31 865 euros applicable entre un grand-parent et un petit-enfant, mais ce dernier ne peut pas recevoir l'argent, tout au plus, à 18 ans.

>> Notre service – Testez nos comparaisons d'assurance vie

Clauses spécifiques: garder le contrôle de la gestion financière du contrat

Vous pouvez renforcer votre contrôle du contrat en ajoutant au désaccord une clause de gestion qui vous permettra toujours de l'adapter à l'évolution des marchés financiers. En réalité, l'assurance-vie n'est pas figée, elle doit être suivie de près, nécessitant un certain niveau de compétence. À partir de ce moment, vous devrez choisir les types de soutien (prudent, juste ou dynamique) que vous choisirez le mieux. Vous pouvez également inclure une clause non viable à condition que le bénéficiaire ne puisse pas disposer de son capital avant un certain âge.

>> Lire aussi – Créer une SCI familiale, avantage pour organiser votre succession

Exemple détaillé de convention auxiliaire pour les dons manuels

  • 1 Il est préférable de confirmer le don aux autorités fiscales (l’inscription est gratuite et aucun droit n’est dû si le don ne dépasse pas l’indemnité de 31 865 euros). Cela vous permettra de profiter de la réduction quinze ans plus tard. 2 Désignez simplement la police d’assurance vie, ouvrez-la au nom de votre petit-enfant (le consentement de ses parents est requis s’il est mineur) et de l’argent que vous lui donnez. 3 Cette clause vous permet, jusqu'à l'âge de 18 ans, de procéder librement à l'arbitrage entre les parties du contrat (fonds en euros sécurisés, fonds en obligations, fonds en actions …) en fonction de vos attentes vis-à-vis de les marchés. 4 Toute demande de rachat, avance ou garantie du contrat sera soumise à votre consentement à l'âge que vous spécifiez. Remarque: cet âge doit être compris entre 18 et 25 ans maximum. 5 Une clause garantissant que si votre garage meurt avant l'âge mentionné dans la clause précédente, vous recevrez l'argent retourné. Cependant, le fond du contrat sera transmis à ses héritiers (enfants ou parents).

>> Notre service – Faites le bon choix avec notre comparateur d'assurance obsèques

C’est le placement préféré des Français. Ce support banquier donne l’occasion de se constituer un capital sur le long terme : pour la retraite ainsi qu’à afin de préparer un projet. L’assurance vie présente de nombreux avantages comme une taxe allégée, une transmission du capital rassérénée ou bien le versement d’une rente.
Après ouverture du contrat pendant un versement initial, il est possible d’effectuer des versements, réguliers ainsi qu’à non, sans limite de montant. Même s’il est fiscalement plus intéressant d’épargner pendant en or moins huit ans, vous avez le droit de clôturer votre contrat et pourquoi pas de réaliser des retraits à tout moment.
Quel que soit votre objectif à court, moyen ainsi qu’à long terme, il sera important de souscrire tôt possible pour prendre date et acquérir de l’ancienneté. Ainsi plus vite vous bénéficierez de la impôt avantageuse après 8 ans, pour aborder l’avenir sereinement.

Assurance-vie pour les petits-enfants? Voici comment bien faire les choses – Assurance vie comparatif
4.9 (98%) 32 votes