AGIRA: inclure les contrats d'assurance – Assurance obseque pas cher

AGIRA: inclure les contrats d'assurance

  – Assurance obseque pas cher

Vous n'êtes peut-être pas au courant d'une ou de plusieurs polices d'assurance souscrites pour vous. Grâce à l'association de gestion des informations sur les risques d'assurance (AGIRA), vous pouvez vous renseigner sur tous les contrats (assurance-vie, funérailles, etc.) souscrits et si vous êtes le bénéficiaire. Tout ce que vous avez à faire est de contacter l’association, quel que soit le type de contrat que vous recherchez.

iStock-BernardaSv

L'Agira

Fondée en 1984 par la Fédération française des sociétés d'assurances (FFSA) et le Groupe des sociétés d'assurances mutuelles (Gema), la mission de l'AGIRA est de gérer le dossier de l'arrêt de l'automobile. Il s'agit de garder une trace du temps passé avec un assureur et de lutter contre la fraude en conséquence. Dans la même perspective, l’AGIRA peut obtenir des informations sur la souscription des contrats d’assurance possibles sans information de la part du bénéficiaire. Si au moment du décès ou au moment où l'un de vos proches a perdu son indépendance, vous ne savez pas s'il a souscrit une police d'assurance, vous pouvez contacter l'AGIRA pour obtenir l'assurance. obtenir. cœur pur.

Les différents contrats

L’AGIRA utilise les informations nécessaires concernant l’assurance vie, l’assurance obsèques et les assurances de soins de longue durée. Dans le cas de contrats d'assurance-vie dissociés, c'est-à-dire que son capital ne peut pas être versé à son bénéficiaire pour diverses raisons, les particuliers (ainsi que les assureurs) peuvent contacter l'AGIRA. L'association, sous le mandat de la FFA (Fédération Française des Assurances), de la NFMF (Fédération Nationale de la Mutualisation Française) et du CTIP (Centre Technique des Instituts d'Epargne) peut alors s'assurer que tous les contrats sont fouillés. assurance vie non réclamée. L'Agira est également compétent pour vérifier l'existence d'un contrat d'assurance obsèques. Ce contrat doit comporter un bénéficiaire destiné à financer tout ou partie des coûts liés au financement des funérailles du donateur. Si vous avez participé aux frais de funérailles d'une personne que vous aimez, rien ne vous empêche de demander des documents justificatifs, accompagnés de ces documents, à moins que cela ne vous intéresse. Enfin, AGIRA peut vous aider si vous avez un membre de votre famille à charge. Cette personne peut avoir une assurance de soins de longue durée, mais ne peut pas s'en souvenir et / ou la partager avec vous.

Lire aussi : Comment fonctionne l'assurance vie? (guide complet)

L'approche

Indépendamment du contrat d’assurance que vous recherchez, vous devrez enregistrer toutes vos informations d’identité et un enregistrement du souscripteur éventuel. Vous enverrez ensuite ce fichier par courrier à l’AGIRA ou directement sur son site Web via un formulaire en ligne. Dans le cas d'une assurance vie ou de pompes funèbres, vous joindrez une copie du certificat de décès, ainsi qu'une preuve des frais de funérailles pour un contrat funéraire. L’AGIRA disposera alors de 15 jours pour contacter les administrateurs qui prendront alors le relais et vous informeront de la procédure à suivre. Dans le cas d'un contrat d'assurance de soins de longue durée, AGIRA doit vous informer de l'existence du contrat dans un délai d'un mois.

Et aussi …

L’AGIRA gère également le fichier FVI (Fichier de victime, victime) qui permet au public de prendre connaissance des indemnités allouées aux victimes de la route.

Cérémonie civile ou bien religieuse, inhumation ainsi qu’à crémation, participation à l’achat d’une concession ainsi qu’à d’un monument funéraire, c’est vôtre de désigner relativement à vos souhaits et convictions.
“Protéger sa en lui évitant de payer ses funérailles”, c’est l’argument majeur des organismes qui commercialisent des contrats obsèques. En effet, ce type de contrat donne l’opportunité de approvisionner un capital qui servira à couvrir frais d’obsèques le soudain venu. En plus de la douleur liée d’or décès, la famille n’a pas à supporter cet dépense desquels le montant n’est pas négligeable : en moyenne 3 500 euros.
Le capital amassé servir à financer entre autres le cercueil, la cérémonie, le toilettage et la préparation du corps, le du défunt, la pierre tombale, mais aussi les faire-part, le creusement de la fosse et la concession – c’est à dire la parcelle de terrain loué par un particulier à la mairie pour enterrer le défunt. Certaines entreprises funéraires proposent même des coups de main secondaires comme l’aide aux allées et venues administratives et juridiques, le rapatriement du corps et le financement du voyage des proches jusqu’au lieu de l’inhumation. Dans tous les cas, garanties apportées doivent obligatoirement être strictement précisées.

AGIRA: inclure les contrats d'assurance – Assurance obseque pas cher
4.9 (98%) 32 votes