60 millions de consommateurs à qui des pratiques abusives ont été refusées – Assurance deces obseques

Assurance obsèques: 60 millions de consommateurs à qui des pratiques abusives ont été refusées

Les contrats d'assurance de pompes funèbres sont à nouveau dans les pouvoirs des associations de consommateurs. De manière récurrente, son opacité est brisée, ces contrats d'assurance sont "ruineux" pour les assurés selon une récente enquête sur 60 millions de consommateurs, qui nie l'assurance décès en cours de route et demande aux Français de "s'épuiser" en faveur d'une assurance vie ou d'un don.

Assurance obsèques: opaque et chère

L'association 60 millions de consommateurs Il a 11 contrats assermentésassurance obsèques. La comparaison est sans aucun doute: aucun des contrats n'est satisfaisant. Les trois plaintes principales sont: t

  1. paiement tardif: le paiement du capital établi avec le bénéficiaire désigné n'intervient que lorsque les parents du défunt ont présenté une liste de pièces justificatives plus longues qu'un jour sans pain, l'effet de retard est au moins indécent. La famille peut rester jusqu'à un mois et doit, dans l'intervalle, faire la promotion des frais d'obsèques.
  2. le paiement reçu est inférieur aux contributions versées: le coût des obsèques augmente beaucoup plus rapidement que le taux d'inflation. L’étude estime qu’un abonné âgé de 62 ans doit débourser près de 5 400 euros pour que le destinataire ne reçoive que 4 000 euros au bout de vingt ans.
  3. plus nous vivons, plus nous en faisons … rien: l'assurance des obsèques est une mauvaise affaire pour ceux qui ont la chance de vivre vieux. Quel que soit le montant des cotisations versées, le capital défini dans le don reçu par le bénéficiaire désigné.

En France, 4,5 millions de personnes avaient souscrit une assurance obsèques en 2017. Chaque année, entre 450 000 et 500 000 personnes souscrivent à ce contrat pour financer leurs obsèques et faire économiser ce poids à leurs familles. Le taux de croissance du marché émet entre 5% et 10% par an, ce qui est dû au coût élevé des funérailles.

Si la facture moyenne avoisine les 4 000 €, elle peut aller jusqu'à 10 000 € pour les personnes qui souhaitent disposer d'une pierre tombale, de soins de conservation ou d'autres services auxiliaires. Le marché de l'assurance obsèques concerne principalement une population relativement réduite, difficile à gérer avec des milliers d'euros mais permettant d'économiser quelques dizaines d'euros par mois pour la réalisation d'un contrat funéraire.

Assurance décès: contribue aux fonds perdus

L'association exprime également un maire assurance décès, il vise à mettre à l'abri financièrement les proches où le signataire se trouve. Là encore, les excédents sont préjudiciables aux assurés et aux bénéficiaires: t

  • il ne s'agit pas d'un investissement: le capital ou la rente ne peuvent être versés au (x) bénéficiaire (s) désigné (s) qu'au moment du décès de l'assuré. Ni l'épargne ni l'investissement ne peuvent être libérés du vivant de l'assuré.
  • au décès: si vous ne cotisez pas pour une garantie "vie entière", entraînant des montants nettement supérieurs, les montants sont perdus si le décès ne survient pas avant la fin du contrat.

L'association mentionne également l'exclusion de la garantie en tant que décès par suicide ou en raison de pratiques dangereuses telles que l'usage de stupéfiants ou de pratiques sportives dangereuses. Toutefois, il convient de garder à l’esprit que, dans la plupart des contrats de pension (assurance prêt, par exemple), ces causes de décès ne permettent pas la mise en œuvre de garanties.

L'étude complète est publiée dans l'édition spéciale "Patrimoine et succession" 60 millions de consommateurs. Il souligne une nouvelle fois le déni régulier d'autres organes, mais aussi les plus hauts niveaux de l'État, tels que la Cour des comptes, citée dans son rapport de février 2019 sur la non-lisibilité et le manque de transparence des estimations de la maison. enterrement.

Cérémonie civile et pourquoi pas religieuse, inhumation et pourquoi pas crémation, participation à l’achat d’une concession ainsi qu’à d’un monument funéraire, c’est à vous de régler pour compte tenu de vos souhaits et convictions.
“Protéger sa en lui évitant de payer ses funérailles”, c’est l’argument majeur des organismes qui commercialisent des contrats obsèques. En effet, ce type de contrat donne l’opportunité de approvisionner un capital qui servira à couvrir frais d’obsèques le moment venu. En plus de la douleur liée en or décès, la famille n’a pas à supporter cette dépense desquels le montant n’est pas négligeable : en moyen 3 500 euros.
Le capital amassé peut épauler à financer entre autres le cercueil, la cérémonie, le toilettage et la préparation du corps, le du défunt, la pierre tombale, mais aussi faire-part, le creusement de la fosse et la concession – il est à dire la parcelle pratique loué en un particulier à la mairie pour enterrer le défunt. Certaines entreprises funéraires proposent même des coups de main secondaires comme l’aide aux allées et venues administratives et juridiques, le rapatriement du corps et le financement du voyage des proches jusqu’au lieu de l’inhumation. Dans tous les cas, garanties apportées doivent obligatoirement être strictement précisées.

60 millions de consommateurs à qui des pratiques abusives ont été refusées – Assurance deces obseques
4.9 (98%) 32 votes