TCHAD UNICEF – Poste temporaire: Spécialiste en protection sociale (Rapport universel sur la santé), P4. 'Djamena – Tarif assurance deces

TCHAD UNICEF – Poste temporaire: Spécialiste en protection sociale (Rapport universel sur la santé), P4. 'Djamena

  – Tarif assurance deces

HISTORIQUE ET PUBLICITÉ

John a adopté une politique nationale de la santé 2016-2030, qui définit des approches stratégiques basées sur les six piliers du système de santé. La politique est alignée sur la vision du Tchad 2030 et sur les objectifs de développement durable (ODD). La politique est mise en œuvre dans le cadre du troisième Plan national de développement de la santé 2018-2021 (PNDS III 2018-2021) et soutient la mise en place de nouvelles stratégies, notamment la couverture sanitaire universelle et la santé publique.

Le gouvernement tchadien a fait du programme de développement une priorité, qui se traduit également par une réunion mensuelle sur la santé intitulée «Réunion des 24», avec le chef de l'État, le ministre de la Santé et l'équipe de direction du ministère de la Santé, ainsi que d'autres ministères ayant des relations intersectorielles. santé (ministère de l’éducation, action sociale, économie et finances, etc.) et partenaires techniques et de la santé (KPI).

Ce niveau d’engagement politique est dû à de nombreux défis dans le secteur, notamment la mauvaise gouvernance, l’insuffisance des ressources humaines en quantité et en qualité à tous les niveaux de la pyramide sanitaire, etc. Selon une estimation interinstitutions, le taux de mortalité maternelle au Tchad a légèrement diminué, passant de 1 170 décès pour 100 000 naissances vivantes en 2005 à 856 décès pour 100 000 naissances vivantes en 2015. Taux de mortalité de moins de cinq ans; âge 170 décès pour 1 000 naissances vivantes ont augmenté en 2005 à 123 pour 1 000 1 000 naissances vivantes en 2017. Toutefois, ces taux restent élevés et bien au-dessus de la moyenne de la sous-section.

Selon l'Enquête sur la couverture vaccinale de 2017, 22% des enfants âgés de 12 à 23 mois ne sont pas complètement vaccinés et, selon l'Annuaire statistique 2017 du Ministère de la santé publique, seuls 27% des enfants sont livrés dans un établissement. la santé.

À l'heure actuelle, une épidémie de rougeole sévit depuis avril 2018 malgré une campagne de riposte menée en 2018 et 2019. 22 139 cas de rougeole présumés ont été signalés de la semaine 1 à la semaine 259, dont 215 décès (MSP, Service de surveillance). Épidémiologie intégrée). Selon l'enquête SMART Nutrition menée en 2018, 31,9% des enfants de moins de cinq ans souffrent de malnutrition chronique. Dans l’ensemble, l’alimentation des nourrissons et des jeunes enfants reste préoccupante, avec seulement 36,5% des enfants âgés de 0 à 23 mois nourris au sein pendant la première fois après la naissance et 43% des enfants âgés de 6 à 6 ans. Des aliments complémentaires âgés de 8 mois ont été introduits à temps. Le Tchad connaît une épidémie généralisée de VIH avec une prévalence dans la population de 1,6% en 2015 (EDS-MICS 2014-2015). La prévalence dans les zones urbaines est de 4,3% contre 0,6% dans les zones rurales. La prévalence dans sept provinces se situe entre 2% et 5%. Les taux d'infection sont plus élevés chez les femmes que chez les hommes (1,8% contre 1,3%) et l'écart est particulièrement marqué chez les jeunes de 15 à 19 ans (1,2% chez les adolescents contre 15%). 0,4% pour les jeunes filles). Malgré l'engagement politique du Tchad à l'égard du secteur de la santé, les ressources restent insuffisantes. Le budget du secteur de la santé est passé de 221 millions de dollars en 2013 à 175 millions de dollars en 2017 et à 116 millions de dollars en 2018. La part du budget de la santé de l'État est passée de 9,1% en 2013 à 5,6% en 2015. toutefois, il a légèrement progressé pour atteindre 6,5% en 2018; une prévision de 6,9% pour 2019. En revanche, duplication des dépenses des ménages en soins de santé entre 2013 et 2016 (MSP, Statistical Yearbook 2016). Malgré quelques progrès récents, notamment l'adoption par le MSP d'un nouvel organigramme en avril 2018, qui vise également à améliorer la prestation de services aux niveaux central, intermédiaire et périphérique. La revue annuelle du secteur de la santé, qui utilisait la mise en œuvre et le suivi du PNDS III, renforçait la gratuité des soins de santé pour les femmes enceintes et les enfants de moins de 5 ans, des faiblesses majeures subsistent, par exemple: non services de santé communautaires bien développés = absence de carte sanitaire permettant de mieux contrôler et gérer la couverture sanitaire, entraînant la création de centres de santé non planifiés et créant une couverture inégale; et l'application limitée du paquet minimum d'activités.

Dans ce contexte, le Tchad a adopté le 3 septembre 2015 la Stratégie nationale pour la couverture universelle de la santé, le Plan stratégique de reporting universel pour la santé 2017-2021, qui a validé l'approche en matière de financement innovant dans le secteur de la santé. et enfin, il a veillé à ce que l'Assemblée nationale adopte la loi sur la couverture maladie universelle le 3 juin 2019.

La couverture maladie universelle doit permettre à chacun d'accéder à des services de santé de qualité sans discrimination et sans difficultés financières, et les conditions préalables devraient être dotées d'un système de santé solide et efficace; des soins de qualité à un coût abordable; accès aux médicaments et aux technologies médicales; un nombre suffisant de travailleurs de la santé, motivés et engagés; et un mécanisme de protection contre les risques financiers. Mise en œuvre de la couverture maladie universelle proposée au titre de trois régimes, à savoir le régime contributif pour les employés des secteurs public et privé, le régime contributif volontaire pour les travailleurs indépendants et le régime non contributif pour les personnes privées de privilège. auto-emploi. t facturer à la situation de forfait de soins minimum.

Le pays est en train de mettre en œuvre une opération de couverture maladie universelle et prépare la mise en œuvre de la loi sur la couverture maladie universelle par le biais du système d'assurance maladie, avec l'appui de partenaires techniques et financiers. Cette assistance technique répond à la nécessité de fournir une assistance technique spécialisée sur les modalités de mise en œuvre de la réforme dans le contexte de ressources publiques limitées en raison de l'impact de la chute des prix du pétrole depuis la fin de 2014 sur l'économie et les finances publiques, entraînant une réduction significative des dépenses publiques dans les secteurs sociaux, en particulier dans le secteur de la santé. Il complétera l'assistance technique existante fournie par d'autres partenaires, notamment la coopération suisse et l'OMS.

OBJECTIF

L'objectif principal de ce poste est de fournir un soutien spécialisé, en partenariat avec la coopération suisse, l'AFD et l'OMS, afin de guider le pays dans les options stratégiques associées au plan de mise en œuvre de la couverture maladie universelle. en fonction des capacités, des ressources et des besoins nationaux.

ACTIVITES CLES

  • Appui technique au ministère de la Santé publique en collaboration avec les partenaires de développement pour développer le programme d'action visant à mettre en œuvre des actions relatives à la mise en œuvre de la couverture maladie universelle au Tchad;
  • Fournir une assistance technique spécialisée dans la mise en œuvre d'actions visant à atteindre la couverture maladie universelle, notamment en ce qui concerne la qualité (services efficaces adaptés aux besoins des individus et des populations), l'efficacité (un système conçu pour répondre aux besoins des populations et équité (protection financière, couverture et accès aux services, non-discrimination), responsabilité (rôle du gouvernement, des partenaires, transparence, suivi et évaluation), durabilité et résilience (capacité de la communauté, capacité d'adaptation des systèmes de santé).
  • Fournir un soutien et renforcer les capacités des partenaires sur les modèles opérationnels pour la mise en œuvre de la couverture maladie universelle dans le contexte d'un pays avec des ressources publiques limitées, le plus grand secteur informel et un système embryonnaire de protection sociale.
  • Conseiller le groupe de partenaires techniques et financiers et le gouvernement sur des modèles de financement appropriés pour la couverture maladie universelle dans une perspective à long terme, y compris les approches et les aspects techniques de l'assurance maladie, le paiement des prestations et la qualité des services.
  • Soutenir la mise en œuvre d'activités de gestion de l'information et mettre en œuvre des approches novatrices aux modèles d'inclusion universelle en matière de santé et à l'utilisation des résultats.
  • Participer à la collecte, à l'analyse et à l'interprétation des données sur le financement de la santé afin de formuler des propositions techniques visant à renforcer la couverture maladie universelle.
  • Soutien, en collaboration avec la coopération suisse, l’AFD et l’OMS, à d’autres actions liées à la mise en œuvre de la couverture maladie universelle au Tchad.
  • FOURNITURE DE RÉSULTATS

    Évaluation de la réalisation des résultats par produit. Les principaux résultats attendus sont: t

  • Produit 1. Plan d'action proposé pour la mise en œuvre d'actions liées à la mise en œuvre de la couverture maladie universelle au Tchad pour le compte du gouvernement tchadien, en tenant compte des capacités, des ressources et des besoins nationaux, élaboré en partenariat avec la coopération suisse, l'AFD et l'OMS .
  • Produit 2. Notes techniques sur les domaines d’activité liés à la mise en œuvre du régime universel de santé en matière de qualité (services efficaces adaptés aux besoins des individus et des populations), efficacité (système de conception répondant aux besoins de la population et mesures visant à fournir des services et des services). équité (protection financière, couverture et accès aux services, non-discrimination), responsabilité (rôle du gouvernement, des partenaires, transparence, suivi et évaluation), durabilité et résilience (capacité de la communauté, capacité d’adaptation des systèmes de santé) ).
  • Produit 3. Programme de renforcement des capacités des partenaires pour les modèles opérationnels de mise en œuvre du rapport universel sur la santé. Produit 4. Documentation technique et conseils sur l'assurance maladie au Tchad.
  • Résultat 5. Documentation sur l'expérience de santé universelle Application d'enveloppe dans d'autres pays de sous-divisions ou de pays similaires.
  • Résultat 6. Rapports mensuels et actions finales d'assistance technique.
  • Qualité

    Les qualifications et compétences suivantes sont recherchées: t

  • Avoir une maîtrise ou équivalent dans les domaines de l'économie de la santé, de la santé publique, de la sécurité sociale ou dans des domaines connexes;
  • Avoir au moins 8 ans d'expérience en assistance technique pour soutenir la mise en œuvre des activités de la couverture maladie universelle dans un contexte international;
  • Il possède une expérience confirmée dans la conception de plans de mise en œuvre de la couverture maladie universelle dans un pays en développement
  • Démontrer la production de rapports analytiques synthétiques de haute qualité.
  • Maîtres outils informatiques;
  • Doit parler couramment le français écrit et parlé;
  • Être capable de travailler dans des conditions de stress et de pression;
  • Capacité à être indépendant, à prendre des initiatives et à travailler en équipe.
  • Pour chaque enfant, vous montrez …

    Valeurs fondamentales de l'UNICEF en matière d'engagement, de diversité et d'intégrité et de compétences clés en communication, travailler avec les gens et rechercher les résultats.

    Les compétences requises pour ce travail sont.

    Voir notre référentiel de compétences à

    http://www.unicef.org/about/employ/files/UNICEF_Competencies.pdf

    L’UNICEF est attaché à la diversité et à l’intégration dans son personnel et encourage tous les candidats, sans distinction de sexe, de nationalité, d’origine religieuse ou ethnique, y compris les personnes handicapées, à poser leur candidature pour devenir membre de l’organisation. .

    L'UNICEF applique une politique de tolérance zéro incompatible avec les objectifs de l'ONU et de l'UNICEF, notamment l'exploitation et les abus sexuels, ainsi que les abus sexuels. L’UNICEF adhère également aux principes stricts de protection de l’enfant. Chaque candidat sélectionnera donc des références strictes et des vérifications des antécédents, et devra se conformer à ces normes et principes.

    Notes:

    La mobilité est une condition de l'emploi professionnel international avec l'UNICEF et le principe fondamental de la fonction publique internationale.

    Les candidats présélectionnés ne seront contactés et mis à disposition que pour la prochaine étape du processus de sélection.

    Un décès est toujours une épreuve pour les proches. Ils doivent instituer vers la tristesse que provoque la disparition d’un être cher et super vite, elles ont pour mission aussi créer face à des soucis d’ordre financier.
    En matière de protection et de couverture, certaines assurances sont licitement obligatoires, comme l’assurance auto ou l’assurance habitation pour certains locataires, en un minimum de garantie Responsabilité Civile. L’assurance décès ne rentre pas dans le cadre des bâches imposées dans la loi, bien qu’il s’agisse d’une solution de prévoyance en particuliers utile.
    L’Assurance maladie vous demandera en plus trois derniers effet de salaire du défunt, que vous pouvez demander à son ancien employeur s’ils ne sont pas en votre possession. En parallèle, vous devrez remplir le formulaire S3180 pour la demande de capital décès, que vous avez la possibilité télécharger directement ci-dessous, tout en indiquant votre rang de bénéficiaires et en faisant état de l’existence et de l’identité des autre bénéficiaires éventuels.

    TCHAD UNICEF – Poste temporaire: Spécialiste en protection sociale (Rapport universel sur la santé), P4. 'Djamena – Tarif assurance deces
    4.9 (98%) 32 votes