Impôt sur le revenu et cotisation à la sécurité sociale – Meilleure assurance vie

Impôt sur le revenu et cotisation à la sécurité sociale

 – Meilleure assurance vie

le contrats d'assurance vie soumis à deux types d’impôts: l’impôt sur le revenu et les cotisations de sécurité sociale. Pendant la durée du contrat, les primes payées sont temporairement exonérées de l'impôt sur le revenu. Alors où rachat ou règlement du contrat, la taxe applicable dépend de la durée de votre contrat.

Rachat ou résiliation du contrat

Les contrats d'assurance vie présentent des avantages lorsque vous conservez votre contrat pendant plus de 8 ans. Cependant, le plan applicable diffère selon la date à laquelle vous avez entré votre police.

> Contrats signés à partir du 26 septembre 1997
En cas de rachat ou de règlement après 8 ans, vous bénéficiez d'une déduction annuelle de 4 600 € (célibataire) ou de 9 200 € (couples imposables) sur la taille de vos produits. La franchise peut, à titre facultatif, être assujettie à la taxe au taux réduit de 7,5%. S'il n'y a pas d'option pour la déduction, celle-ci est imposée sur l'impôt sur le revenu.

En cas de remboursement ou de règlement avant 8 ans, les produits sont soumis à l'impôt sur le revenu. En cas d’intérêt, le bénéficiaire peut s’échapper en sélectionnant le prélèvement aux taux suivants: t
– 35% lorsque la durée du contrat est inférieure à 4 ans;
– 15% lorsque cette durée est supérieure à 4 ans ou égale.

> Contrats conclus avant le 26 septembre 1997
Les produits de ces contrats, acceptés depuis plus de 8 ans, sont exonérés de l'impôt sur le revenu mais non des cotisations de sécurité sociale.

Remarque: l’exemption est partielle pour les contrats souscrits entre le 1th Janvier 1983 et le 26 septembre 1997, si les primes ont été payées à partir du 26 septembre 1997.

> Actions investies en actions
Il s’agit de contrats avec une ou plusieurs unités de compte, qui doivent respecter certains quotas d’investissement en actions et avantages européens en échange d’un régime fiscal préférentiel:
– les contrats "Sarkozy" appelés "NSK", souscrits du 1th entre janvier 2005 et 2014, au moins 30% doivent être investis dans des actions ou titres équivalents de sociétés dont le siège est dans l'État de l'Union européenne, en Islande ou en Norvège. Parmi ces 30%, il doit y avoir 10% (au moins 5% des titres de sociétés non cotés).

– Contrats «DSK», souscrits avant le 1th En janvier 2005, au moins 50% doivent être investis dans des actions ou des titres similaires de sociétés dont le siège statutaire est situé dans un État membre de l'Union européenne, en Islande ou en Norvège, avec un risque d'au moins 5%.

Lorsque leur durée est d'au moins huit ans, le produit de ces contrats est totalement exonéré de l'impôt sur le revenu (à l'exception des cotisations de sécurité sociale). Avant 8 ans, ils sont imposables aux mêmes conditions que les contrats signés à partir du 26 septembre 1997.

Remarque: en raison des orientations publiées en juin 2011, il est officiellement impossible de souscrire à ce type de police d'assurance vie. Le projet de loi budgétaire révisé (PLFR) pour 2013 a créé un successeur: le contrat Vie-Génération, qui prévoit également de financer l'économie.

> Événements exemptés
À la suite de certaines procédures personnelles, qu’elles concernent le souscripteur, son conjoint ou son partenaire Pacs, le contrat est complété.
– licenciement, à condition que l'intéressé soit enregistré en tant que demandeur d'emploi;
– retraite anticipée;
– handicap 2e ou 3e catégorie;
– cessation d'activité non salariale après le jugement de liquidation.

Indépendamment de la durée du contrat, tous les revenus perçus jusqu'à la fin de l'année après l'un de ces événements sont exonérés de l'impôt sur le revenu.

Calcul des prélèvements sociaux

Il existe deux types de contrats d'assurance vie, le contrat de «soutien monétaire», à capital garanti ou «euro», et le contrat de «soutien multiple», qui concerne des investissements multiples dans des fonds en euros, SICAV, actions et obligations. …

Les deux types de contrat ont des taxes différentes: t
– les contrats individuels de soutien sont ajoutés aux cotisations de sécurité sociale au 31 décembre, t
– les contrats multi-supports ne sont soumis qu'à la résiliation totale ou partielle du contrat jusqu'au décès de l'assuré (à partir de 1).th Janvier 2010).
Dans les deux cas, l'assureur retire les retenues.

Note: à partir de 1th En juillet 2011, les contrats multi-marchés pour des investissements sans risque (fonds en euros) seront également soumis à des cotisations de sécurité sociale. Par conséquent, ils fonctionneront de la même manière que les contrats de soutien individuels en euros.

2.1. Quel est le montant des déductions de sécurité sociale?

À partir du 1er janvier 2011, le taux de prélèvement est de 15,5%. Celles-ci incluent 8,2% de la CSG, 0,5% de la DTS, un prélèvement social de 4,5% et la contribution supplémentaire au prélèvement social fixée à 0,3% et 2% sous un financement RSA.

2.2. Si je choisis de faire payer une rente viagère, quelle est la taxe applicable?

Le produit des contrats (quelle que soit leur durée) reçus avant la conversion en une rente est exonéré. Mais l'exemption est relative car tous les paiements sont soumis à l'impôt sur le revenu et aux cotisations de sécurité sociale. Seule une fraction du paiement est imposable et n’est pas l’âge du bénéficiaire au premier versement. L’échelle de ristourne applicable est la suivante: 30% si le titulaire a moins de 50 ans, 50% s’il a entre 50 et 59 ans, 60% s’il a entre 60 et 69 ans. inclusivement, 70% s'il a plus de 70 ans.

2.3. Combien de temps le contrat sera-t-il calculé?

La durée du contrat à prendre en compte pour déterminer le régime fiscal applicable est la période de temps entre la date du premier versement et la date du règlement ou de la remise partielle du contrat.

2.4. Quand dois-je calculer mon impôt et combien?

L'année d'imposition est l'année dans laquelle le règlement du contrat ou la cession partielle a lieu. Le montant imposable (impôt sur le revenu ou libération aux taux ci-dessus) est égal à la différence entre le montant des sommes remboursées au bénéficiaire et le montant des primes versées (frais et charges compris).

2.5. J'ai signé un contrat en avril 2000 et payé une prime de 100 000 €. Le contrat est acheté en mars 2010 pour une valeur de 150 000 euros. Quel est le montant de l'impôt que je sais que je suis marié?

Le contrat a plus de 8 ans, ce qui vous permet de bénéficier de la déduction associée à la plus-value réalisée de 50 000 à 9 200 = 40 800 euros. Sauf si vous êtes imposable sur l'impôt sur le revenu ou dans la fourchette de 5,5%, il est plus intéressant de choisir la taxe ou 40.800 x 7.5% = 3.060 euros. taxe.

2.6 J'ai souscrit un contrat en février 2002 et payé une prime unique de 150 000 euros. J'achète partiellement en juin 2008 pour une valeur de 60 000 € (valeur de rachat: 180 000 €). Quel est le montant de l'impôt que je sais que je suis marié?

Le rachat est de 150 000 x 60 000/180 000 = 50 000 euros de primes versées. Vous serez donc imposable entre 60 000 et 50 000 = 10 000 euros. L'indemnité n'est pas applicable car le contrat n'a que 6 ans. Vous avez donc le choix entre le taux forfaitaire de 15% (car le contrat est supérieur à 4 ans) et l'impôt sur le revenu (ce qui est intéressant si vous ne dépassez pas les 14%). Pour une option de déduction forfaitaire, vous devrez payer 10 000 x 15% = 1 500 euros.

2.7 Je procède à un second remboursement partiel de 40 000 € en octobre 2010 et la valeur de rachat est de 125 000 €. Quel est le montant de la taxe?

Le remboursement (150 000 – 50 000) x (40 000/125 000) correspond à 32 000 euros de primes versées. Vous serez imposable à 40 000 – 32 000 = 8 000 euros. Le contrat a plus de 8 ans, vous bénéficiez de la réduction qui vous permet de ne payer aucun impôt car le montant de la réduction pour un couple (9 200 €) est supérieur au montant imposable.

C’est le placement préféré des Français. Ce support financier donne l’opportunité de se constituer un capital sur le long terme : pour la retraite ainsi qu’à afin de préparer un projet. L’assurance vie présente de nombreux avantages comme une taxe allégée, une transmission du capital sécurisée ou bien le versement d’une rente.
Après ouverture du contrat dans un règlement initial, il est possible d’effectuer des versements, réguliers et pourquoi pas non, sans limite de montant. Même s’il est fiscalement plus intéressant d’épargner pendant d’or moins huit ans, vous avez le droit de clôturer votre contrat ainsi qu’à de faire des retraits à tout moment.
Quel que soit votre ambition à court, moyen et pourquoi pas long terme, il est important de souscrire le plus tôt plausible dans le but de prendre date et acquérir de l’ancienneté. Ainsi plus vite vous profiterez de la impôt avantageuse après 8 ans, pour aborder l’avenir sereinement.

Impôt sur le revenu et cotisation à la sécurité sociale – Meilleure assurance vie
4.9 (98%) 32 votes