Assurance vie: Projection de la restauration Macron – Succession assurance vie

Assurance vie: Projection de la restauration Macron

 – Succession assurance vie

Contenus et formulaires en assurance vie

Les cotisations de sécurité sociale sont passées de 15,5% à 17,2% et l’impôt uniforme à 30% contre 23% aujourd’hui. Les changements en vue de l'assurance-vie ne sont pas passionnants. Malheureusement, il n'y a pas de mort! Les décisions à prendre pour se soustraire à des contrats de taxation sont un monde en évolution légale.

La réforme fiscale annoncée pour le soupçon de chute de statut ne devrait pas avoir le statut privilégié d’assurance vie, et constituera certainement un excellent investissement.

Cela n'empêche pas suffisamment les changements annoncés par la presse pour que l'assuré s'inquiète. Il s’agit essentiellement de l’augmentation des cotisations de sécurité sociale de 15,5% à 17,2%. Et l'introduction de la taxe forfaitaire à 30% (sécurité sociale incluse), contre 23% aujourd'hui.

Cette taxe unique ne concernerait que les nouveaux contrats et les nouveaux paiements supérieurs à 150 000 euros sur les anciens contrats – ceux ouverts avant l'entrée en vigueur de la réforme. Mais il y a encore beaucoup d'incertitudes. La fiscalité ne changerait pas en cas de décès: diminution de 152 500 euros par bénéficiaire, puis imposition de 20% à 852 500 euros et 31,25% plus tard.

Ouverture finale

Quelles décisions faudrait-il prendre pour limiter juridiquement l'impact de cette taxe sur vos contrats? Le Revenu vous propose une stratégie originale et même provocante: la «dernière ouverture».

Cela implique de procéder à un gros retrait – une meilleure option pour procéder à une clôture complète, car cela vous permet de conserver la priorité fiscale de votre contrat – et de rembourser le capital de la nouvelle assurance-vie. Intéressé par cette stratégie: vous payez vos impôts immédiatement et augmentez votre évasion dans le futur.

Bien entendu, tout le monde n'est pas intéressé par le retrait de ses économies de l'assurance vie et par l'ouverture de nouveaux contrats.

Les épargnants concernés ne s'appliquent pas: réformateurs non conformes. Si vous pensez que les impôts vont baisser, arrêtez de lire l'article. Vous n'êtes pas préoccupé par ce qui suit.

Il est également nécessaire que même le jeu de la bougie. Pour que "l’ouverture fermée" soit rentable, un certain nombre de conditions doivent être remplies: t

1 – Votre contrat doit comporter d'importantes plus-values. Le capital du contrat doit être beaucoup plus élevé que le montant total des paiements. Par conséquent, un contrat doit être largement investi en bourse.

2 – Vous devez rembourser un contrat sans frais d'entrée ou après avoir négocié ces frais d'entrée.

3 – Vous ne devriez pas avoir besoin de votre argent dans les huit prochaines années. Parce que vous devez réinitialiser le compteur d'impôts. Il faudra attendre huit ans pour obtenir l’impôt le plus favorable, sauf dans le cas d’une future réforme fiscale qui demanderait le lien entre le taux d’imposition et la durée du contrat.

Retrait des projections

Si les cotisations de sécurité sociale sont augmentées demain à 17,2% et / ou le régime d’imposition des revenus en cas de retrait, votre contrat de plus-values ​​augmentera. La stratégie d'ouverture fermée vous permet de payer vos gains fiscaux.

C'est trop radical et vous savez que dans quelques mois, vous aurez besoin de beaucoup d'argent pour acheter une voiture ou un investissement immobilier? Envisagez de retirer votre contrat d'assurance vie, les économies d'impôt et la sécurité sociale peuvent atteindre quelques milliers, voire des milliers d'euros … t

Attention, l'imposition de l'assurance vie est complexe. Si vous fermez d'anciens contrats, vous pouvez perdre des avantages fiscaux en cas de décès. Avant de conclure une police d'assurance-vie, parlez-en à votre conseiller pour vous assurer que la stratégie du «proche du proche» vous convient.

C’est le mise préféré des Français. Ce support boursier donne l’occasion de s’instaurer un capital sur le long terme : pour la retraite ou à l’effet de préparer un projet. L’assurance vie présente beaucoup de avantages comme une impôt allégée, une transmission du capital rassérénée ainsi qu’à le règlement d’une rente.
Après ouverture du contrat dans un versement initial, il est possible d’effectuer des versements, réguliers et pourquoi pas non, sans limite de montant. Même s’il est fiscalement plus intéressant d’épargner pendant en or moins huit ans, vous avez le droit de clôturer votre contrat ainsi qu’à de faire des retraits à tout moment.
Quel que soit votre projet à court, moyen ou bien long terme, il sera important de souscrire le plus tôt vraisemblable pour prendre date et acquérir de l’ancienneté. Ainsi plus vite vous bénéficierez de la fiscalité avantageuse après 8 ans, pour aborder l’avenir sereinement.

Assurance vie: Projection de la restauration Macron – Succession assurance vie
4.9 (98%) 32 votes